Comme chaque année à pareille époque, la réserve ferme temporairement ses portes au public, laissant ainsi aux oiseaux petits et grands, la quiétude nécessaire à un hivernage ou une halte migratoire régénératrice.

Mésange à longue queue-Réserve de Grand-Laviers-Octobre 2017

Pour les amateurs d’ambiances d’hiver, une réouverture est prévue pour les vacances de noël. Les équipes de la réserve vous accueilleront tous les jours du samedi 23 décembre 2017 au dimanche 7 janvier 2018 inclus (fermeture le 25 décembre et le 1er janvier).

A la sortie du poste 13-Réserve de Grand-Laviers

Les événements marquants de cette année 2017 : 

Une année riche en observations ! A noter, parmi les événements de l’été, l’observation par Didier Hosselet, le 23 août dernier d’un Torcol fourmilier (ses clichés sont à voir ici).

Jeune grèbe castagneux-Réserve de Grand-Laviers-Octobre 2017

François Sueur, ornithologue dont les comptages sont régulièrement mis en ligne sur ce site, remarque que les zones humides de Grand-Laviers ont permis cette année encore une bonne reproduction chez des oiseaux emblématiques comme les Avocettes, les Echasses blanches. « Pour ce qui concerne le Grèbe à cou noir, la reproduction n’a pas été formidable,  mais on a tout de même eu quelques belles couvées », détaille François. Nous avons observé trois couples de Cygnes tuberculés nicheurs, d’autres anatidés (Tadorne de Belon, Canard colvert, Fuligules milouin et morillon) et une tentative de reproduction du Canard souchet (précisément, pour cette espèce, trois couvées ont été vues, aucune n’a abouti jusqu’à l’envol des jeunes). Parmi les limicoles, outre l’Echasse blanche et l’Avocette, nous avons eu de la reproduction chez le Vanneau huppé, et le Petit Gravelot. A noter aussi, quatre couples de Gorgebleue à miroir cantonnés, un passage tardif de Courlis corlieux le 26 octobre et la présence depuis quelques jours d’un Autour des palombes. » 

Le printemps doux que nous avons connu en Picardie maritime a été favorable à la production d’insectes et donc de nourriture pour les oiseaux, mais de nombreuses couvées de début de printemps ont été affectées par les très basses températures des nuits d’avril.

Pour cette première partie d’automne, les températures relativement élevées des mois de septembre et octobre ont limité les flux migratoires. En ce début du mois de novembre, la migration des oiseaux d’eau s’est intensifiée, avec un retour du froid combiné à des vents orientés nord-ouest, plus favorables aux déplacements d’oiseaux venus d’Europe du nord.

Vanneaux huppés-Réserve de Grand-Laviers Octobre 2017

Un outil d’observation particulièrement performant a été mis en place très récemment en baie de Somme par l’Isnea (Institut Scientifique Nord-Est Atlantique) et la FDC80. Il s’agit d’un radar qui mesure les flux de migration en continu. Ainsi, du 19 au 31 octobre, oiseaux d’eau et passereaux confondus, un flux d’environ 62 000 oiseaux a été mesuré.

Canard souchet-Réserve de Grand-Laviers-Octobre 2017

Nous ne manquerons pas de vous donner des nouvelles de la réserve pendant ces semaines de fermeture, notamment dans la rubrique Comptage de ce site, qui continuera d’être mise à jour régulièrement pendant la pause. A très bientôt !

 

Pin It on Pinterest