Les libellules aiment les milieux aquatiques dans lesquels leurs larves se développent. Elles déposent généralement leur ponte sous des écorces ou dans les interstices de végétaux aquatiques. L’observation est facilitée du printemps à l’automne. Sensibles à la chaleur, elles sont plus actives en milieu de journée. S’il pleut et par vent fort, elles préfèrent rester cachées. Deux grands familles de libellules sont identifiables : les zygoptères ou demoiselles et les anisoptères, généralement de plus grande taille. Inféodées aux zones humides, qui sont en constante régression en France, les libellules sont bien souvent menacées. L’observation doit se faire dans le respect de ces toutes petites bêtes fragiles.

L’émergence

La mue par laquelle la larve quitte le milieu aquatique et se transforme en libellule est particulièrement spectaculaire. Ce changement se produit en bord de fossé ou de mare, généralement tôt le matin. L’exuvie, la dépouille larvaire, abandonnée lors de la mue est utile à l’identification des espèces.


Pin It on Pinterest